Bukina Faso/FESPACO : le 50 ème anniversaire promet de grandes innovations.

  • Par Saidi Mamadou Ouedraogo
  • 11 Fév. 2019
  • 304 vues

Du 23 Février au 2 Mars, la ville de Ouagadougou accueillera la 26 ème édition du Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou.


Placée sous le thème : « Confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité ». Cette édition particulière et forte en symboles marquera les 50 ans de cet événement biannuel qui fait partie des plus attendus du continent. 

Le comité d'organisation est à pied d'œuvre depuis la fin de l'édition précédente  pour marquer cette Édition en lettre d'or.  A quelques jours de l’évènement, toutes les équipes s'activent pour affiner les derniers réglages,  afin de rendre uniques ces 50 ans d'existence, d'expérience, de partage, de révélation, d'émotion et surtout de valorisation du cinéma africain. 

A cet effet, des innovations de taille sont à signaler pour cette édition qui ne veut ressembler à aucune autre. Parmi celles-ci, on peut noter en premier lieu l'ouverture des sélections. Ce qui signifie que les films seront présélectionnés dans les différentes régions dont ils sont issus.  Les films retenus dans les sélections régionales compétissent pour l'étalon du Yennenga pendant les 9 jours du Festival. En second lieu,  la catégorisation des salles de projection pendant ce Fespaco.  

Ce qui stipule que chaque salle de projection sera appelée à diffuser en permanence une catégorie de films bien définie. C’est environ deux cents (200) films qui seront diffusés sur le long du festival pour plus 100.000 spectateurs attendus. 

Tercio, l'ajout du film d'animation au nombre des catégories en compétition. En outre, les films documentaires seront jugés par types (court et long métrages), ceci afin de donner les mêmes chances aux participants dans cette catégorie. Une part belle sera faite aux séries africaines à travers LA NUIT DE LA SÉRIE, avec des séances de projection chaque soir durant le festival. 

L’une des plus alléchantes innovations pour les participants est sûrement la révision des palmarès officiels. 

Elle prévoit aussi une mise en lumière des nouveaux talents et un hommage des plus méritants aux pionniers du cinéma africain. 

Des réflexions autour du l’avenir du cinéma africain seront par ailleurs engagés entre les pionniers,  les jeunes et des experts du cinéma venus des quatre coins de la planète. 

Le Fespaco 2019 c’est environ trois mille (3.000) professionnels des métiers du cinéma, deux mille cinq cents (2.500) professionnels des médias  et des dizaines de milliers de participants attendus.

Articles connexes