CI/Dabou : La culture Ôdjoukrou célébrée pour la troisième fois

  • Par Akina De kouassi
  • 21 Fév. 2020
  • 250 vues

Le festival international de la promotion de la culture Ôdjoukrou (L’Ôdjoukrou festival) se tient depuis le lundi 17 jusqu’au samedi 22 février 2020 à Dabou.


Au cours d’une cérémonie présidée par le ministre Essis Esmel Emmanuel, Ministre auprès du Premier Ministre, chargé de la Promotion de l'Investissement Privé, la troisième édition du l’Ôdjoukrou festival de Dabou a démarré ses activités sur le thème : « L’Agbandji : valeur culturelle et promotion humaine ».

C’est la place de la mairie de Dabou qui a abrité cette cérémonie qui a vu la présence d’éminentes personnalités dont les ambassadeurs du Cameroun, de la République de Guinée et d’Israël  à Abidjan. Aussi, en présence de nombreuses têtes couronnées de la région des Grands Ponts, dont l’ex ministre ivoirien des sports, René Diby, président de la chambre des chefs traditionnels de la région des Grands Ponts.

A travers ce festival, les fils et filles de la cité du Leboutou veulent promouvoir l’héritage culturel que leur ont légué leurs ancêtres depuis l’aube des temps. L’une de ces valeurs est l’Agbandji, un rite initiatique qui fait du citoyen Ôdjoukrou un noble.

« Tout Ôdjoukrou, quoi qu’il soit, s’il n’a pas fait l’Agbandji, n’est pas digne de prendre la parole en public », a déclaré le ministre René Diby, président de la chambre des chefs traditionnels des Grands Ponts, fils de la cité du Leboutou.

Les deux premières éditions du festival international de la promotion de la culture Ôdjoukrou de Dabou avaient connu un franc succès. Cette édition qui se veut la preuve de la maturité compte faire mieux en qualité et en quantité des activités. Déjà à la première journée, une présentation scénique a été faite pour montrer à la jeune génération, les pratiques culturelles des Ôdjoukrou, quant à la récolte de l’huile de palme qui est une activité phare dans la région.

En effet, le palmier est une plante assez importante pour le peuple Ôdjoukrou, dans ce sens qu’il renferme beaucoup de vertus. Les pailles du palmier servent à faire des toits pour les maisons, les brindilles servent à faire le balai, la sève du palmier appelé communément le bandji est un breuvage très prisé, le palmier une fois mort, produit du champignon, les graines servent à extrait de l’huile, les coques servent de charbon…

Rappelons que cette édition du l’Ôdjoukrou festival  qui est initiative l’association Obodjlou Af-Okr (OBAO) se tient sous le haut parrainage du Premier Ministre, Amadou Gon Coulibali, sous le parrainage du ministre Patrick Achi et sous la présidence de Maurice Kouakou Bandama, ministre de la culture et de la francophonie.

Découvrez en images ...

Image
Image
Image
Image

Articles connexes