Côte d'Ivoire/ Bernard Dadié : Le père de la littérature ivoirienne s’en est allé !

  • Par Konaté Balla
  • 18 Mars 2019
  • 371 vues

Le samedi 9 Mars 2019, le plus illustre des écrivains de Côte d’Ivoire s’est, à 103 ans, retiré de la scène littéraire.


« Je vous remercie mon Dieu de m’avoir créé noir. Le blanc est une couleur de circonstance. Le noir, la couleur de tous les jours. Et je porte le monde depuis l’aube des temps. »

De quoi décomplexer les générations présentes et à venir en Afrique et dans la diaspora noire !

Oui, la plume de Bernard Binlin Dadié assouvit toute soif de justice et d’amour du prochain. Car l’homme savait, du haut de son promontoire, puiser dans la tradition ancestrale pour exprimer dans la langue de l’autre sa différence.

On comprend dès lors pourquoi il est demeuré le meilleur à tout point de vue :

- 1er écrivain de son pays

- 1er à obtenir 2 fois le grand prix littéraire d’Afrique noire

- 1er ministre de la culture et de l’information de Côte d’Ivoire

- le seul à traverser un siècle entier et narguer la vie jusqu’à 103 ans.

Le fils illustre d’Assinie est aussi la plume la plus abondante et la plu

s diversifiée de Côte d’Ivoire ; il aura touché tous les genres : théâtre, roman, nouvelles, poésie, chroniques… Excusez du peu !

De son vivant, Bernard Dadié aura été célébré par le Ministère de la Culture : le Palais de la Culture d’Abidjan porte fièrement son nom. Célébré également par ses pairs du monde entier, avec un colloque. En outre, de nombreuses distinctions honorifiques lui auront été attribuées de par le monde.

Oui, on peut affirmer que Dadié trône désormais aux côtés des immortels qui l’ont devancé. Honneur et gloire à toi, digne enfant du continent noir !

Balla Moussa

Découvrez en images ...

Image
Image
Image

Articles connexes