Dubai: Peter Tabechi, premier africain sacré meilleur enseignant au monde.

  • Par Saidi Mamadou Ouedraogo
  • 03 Avr. 2019
  • 69 vues

Le Prix mondial de l’enseignant 2019 de la Fondation Varkey revient à Peter Tabichi, un professeur kényan de mathématiques et de physique. Une grande première pour un enseignant africain.


Il se souviendra toujours du 24 mars 2019 à Dubaï. C’est en effet ce dimanche dans la capitale des Émirats arabes unis que le Kényan Peter Tabichi a empoché un million de dollars et est entré dans l’histoire comme le tout le premier Africain à décrocher le prix du meilleur enseignant au monde.

Une distinction décernée chaque année par la Fondation Varkey pour valoriser ce métier très souvent relégué au second plan dans certains pays. Et Tabichi méritait de remporter cette cinquième édition du « Global Teacher Prize ». Tant il avait pris le dessus sur les dix finalistes choisis parmi les cinquante présélectionnés. Ces derniers ont été sélectionnés parmi les 10 000 candidatures venues de 179 pays.

Et pour cause : « Son dévouement, son travail et sa foi dans le talent de ses élèves a permis à son école, dans une zone rurale reculée et avec peu de ressources, de remporter le prix de la meilleure école aux concours nationaux inter scolaires de sciences », indique un communiqué de la Fondation qui a précisé que l’enseignant de 36 ans a consacré 80 % de son salaire mensuel à la prise en charge des enfants démunis.

Le prix dédié aux élèves

Des enfants démunis auxquels le lauréat a dédié son sacre. « Cela ne signifie peut-être pas grand-chose pour moi, mais pour mes élèves et les gens avec qui je travaille, je suis très sûr que cela va transformer leur vie en fonction des défis qui se posent à eux et à la société en générale. L‘éducation est importante et tout le monde doit y avoir accès », a déclaré le lauréat.

Une abnégation qui lui a valu les éloges du président kényan. « Tabichi est un brillant exemple de ce que l’esprit humain peut accomplir. Pas seulement pour le Kenya, pas seulement pour l’Afrique, mais pour le monde entier. Peter, tu as choisi d’enseigner dans une région reculée du Kenya, Keriko mixed-day Secondary School, et tu as choisi de transformer des vies dans de telles situations par choix, ce qui, j’en suis sûr, était difficile. Vous me donnez la foi que les meilleurs jours de l’Afrique sont devant nous et que votre histoire éclairera le chemin pour toutes les générations futures », a déclaré Uhuru Kenyatta.

Moine franciscain, Tabichi a mis sur pied un club d’encouragement des talents et a élargi le Club des sciences de l‘école en aidant les élèves à concevoir des projets de recherche d’une telle qualité que 60 % d’entre eux sont maintenant admissibles aux concours nationaux.

Dans un contexte où l’enseignement est réputé être l’un des métiers les plus ingrats, la Fondation Varkey en appelle à suivre l’exemple de Tabichi. « J’espère que l’histoire de Peter encouragera les autres à intégrer la profession d’enseignant et mettra en lumière le travail réellement inspirant que les enseignants réalisent pour rendre l’avenir plus brillant qu’aujourd’hui », a déclaré Sunny Varkey, fondateur de la Fondation Varkey.

Source: africa news. 

Découvrez en images ...

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Articles connexes