Exposition: Manou Désiré Koffi présente sa dernière touche de créativité à la fondation BJKD

  • Par SIDIBE IBRAHIM
  • 11 Sept. 2022
  • 208 vues

Le Jeudi 08 Septembre 2022 a été marquée par le vernissage et l’exposition de l'artiste éco-contemporain MONOU DESIRE KOFFI. Cette exposition a lieu à la fondation BJKD (Bénédicte Janine Kacou Diagou) galerie pièce unique sise à la Cocody Riviera 3.


Née à Buyo dans le Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire, Mounou est un artiste d’art visuel. Diplômé de l’école des beaux-arts d’Abidjan, notre jeune artiste se fait connaitre du grand public en 2018 par l’esthétique et le caractère unique de ses œuvres. Sa particularité réside dans sa technicité et sa créativité à utiliser des claviers et écrans de téléphones recyclés pour en faire des silhouettes humaines qu’il insère dans une sphère urbaine.

Sensible à la cause environnementale et aux difficultés de son époque, Mounou nous confie tirer son inspiration de l’environnement qui l’entoure. Ce qui fait de lui un artiste engagé pour la protection de l’environnement.

Aujourd’hui, notre jeune prodige DESIRE se positionne comme l’une des figures emblématiques de la jeune génération de créateurs de l’Afrique contemporaine. Car il est le seul artiste au monde qui utilise les claviers comme matière maitresse de son art. 

L’exposition, quant à elle, a enregistré plusieurs personnalités politiques et culturelles dont la représentante du ministre de la culture et de la francophonie, ainsi que celle de Monsieur JACOBLEU, homme de culture d’art visuel, de la présidente de la fondation BJKD, Madame OLGA DADJI, et de plusieurs représentants de l’Union Européenne.

La présidente de la fondation, à travers son allocution de bienvenue a présenté les activités de sa fondation et a officiellement lancé la rentrée culturelle ?2022-2023?. Monsieur Jacobleu, parrain de la cérémonie a, quant à lui, loué les mérites et le talent de l’artiste.

La cérémonie s’est poursuivie avec la présentation des tableaux de l’artiste qui a lui-même expliqué aux visiteurs sa vision du monde. Nous avons compté en tout une vingtaine de tableaux exposés qui tous véhiculent un message particulier. Par ses tableaux, Mounou rappelle à la conscience commune que l’environnement plus qu’un simple espace de vie, représente notre plus grand patrimoine. Et pour lui cette lutte doit être une éducation quand il dit : « Je veux amener les gens à une prise de conscience et à reconsidérer l’environnement. » 

Enfin, comme pour tout évènement de cette taille, la cérémonie s’est soldée par un cocktail et de la bonne musique.Il faut également rappeler que cette exposition se poursuit jusqu’au 28 Octobre 2022 à la fondation BJKD

Articles connexes