Ghana : 6 merveilles touristiques qui font de ce pays une destination à privilégier.

  • Par Yaya konaté
  • 01 Mai 2020
  • 3611 vues

Pour cette excursion, nous nous rendons au pays de Kwamé N’Krumah, père du panafricanisme, le Ghana, pour y découvrir 6 merveilles touristiques en espérant qu’après cette crise vous y ferez un tour!


1. Black Star Square ou Independance Square (la place de l’indépendance)

Construite par Kwame Nkrumah, premier président du pays, pour célébrer la nouvelle autonomie de son pays, Black Star Square, également connu sous le nom de Independence Square, est situé dans la capitale Accra. Il a été achevé en 1961 pour coïncider avec la visite d'État de la reine Elizabeth II. Cette immense esplanade, inspirée de la place Rouge de Moscou et censée incarnée l'idéologie panafricaine, peut accueillir 30 000 personnes. La place accueille tous les principaux défilés militaires et civiques dans la capitale ghanéenne.

Lire aussi: Afrique: 5 villes du Mali à visiter absolument!

Ces monuments incluent l'Arche de l'Indépendance au sud de la place, sur fond de golfe de Guinée. De l'autre côté de la place mais face à l'arche se trouve le Mémorial du soldat inconnu, qui rend hommage aux soldats ghanéens tombés au combat pour leur pays. Juste au nord de la place principale se trouve un rond-point, au centre duquel se trouve la Black Star Gate, un imposant monument surmonté de la Black Star of Africa, l'étoile à cinq branches qui symbolise l'Afrique en général et le Ghana en particulier. Le monument porte la grande inscription « AD 1957 » et « Liberté et justice ». On y trouve aussi la flamme éternelle de la libération de l’Afrique, allumée par le président Nkrumah lui-même. A cette place, Nkrumah ajouta un stade construit en 1961. Près de la place, l’arche de l’Indépendance, un autre projet de Nkrumah, s'élève au centre des axes routiers.

2. Cape Coast Castle, vestige de la traite négrière

Construit au XVIIe siècle à environ 160 km à l'ouest de la capitale Accra, Cape Coast Castle était le plus important comptoir d'esclaves parmi les soixante forts, la plupart en ruines, qui jalonnaient les 300 km de la côte ghanéenne. Il trône sur la côte ouest-africaine balayée par les vents. L'imposant fort blanchi à la chaux, bastion majeur de la traite négrière sur le continent africain, est devenu une véritable attraction touristique depuis que le président américain l'a visité en famille en 2009.

Lire aussi: Découvrez la ville la plus touristique de côte d’ivoire...

Dans l'ancien fort, des guides racontent aux touristes comment les Africains, kidnappés dans leur village, ont été jetés dans des cachots exigus avant d'être "expédiés" par bateau vers les plantations du Nouveau Monde, de l'autre côté de l'Atlantique. Les sombres donjons rappellent le sort cruel infligé à partir du XVIIe siècle à nombre d'Africains qui ont été retenus entre ces murs avant d'être embarqués comme esclaves vers les Amériques et les Caraïbes.

3. Le parc national Mole, un corridor faunique impressionnant

Fondé en 1958, le parc Mole, situé à 687 km au nord d’Accra, visait à protéger la faune et la flore de cette région. Occupant le plus grand corridor faunique entre le Ghana et le Burkina Faso, ce circuit vous fera découvrir les beautés du nord Ghana. À Mole, il est très facile d’apercevoir les éléphants, qui y sont en très grand nombre.

Il est également possible d'observer certaines espèces d'antilopes, des sangliers, des singes. Pour les autres animaux tels que les buffles, les daims, les léopards, les hyènes, les chacals, les babouins et les crocodiles, il faut pousser un peu plus loin que la traditionnelle balade de trois heures.

On peut visiter le parc à pied avec un guide ou à bord d’un véhicule pour couvrir un territoire plus large. Pour ce faire, on peut utiliser son véhicule ou ceux du parc. La meilleure période pour visiter le parc est la saison sèche, de novembre à mai, quand les hautes herbes ont disparu et que les animaux se regroupent autour des quelques points d'eau. A savoir que le parc reste ouvert toute l'année. En saison de pluies, les herbes étant hautes et les paysages verts, la chance d'apercevoir des animaux s'amincit mais la balade vaut toujours le déplacement.

4. Le lac Bosumtwi, le fruit d’un phénomène naturel rare

D'un diamètre de 10,5 km et possédant une surface de 49 km² remplie d'eau, l'âge de ce lac est estimé à plus de 1 million d'années. Bien plus âgé que la civilisation, ce lac est fortement respecté par les locaux qui y voient une source de foi inégalable... surtout qu'il s'agit du seul lac ghanéen. Il est situé à 30 kilomètres au sud de Kumasi, une des principales villes du Ghana. Totalement naturel, ce lac s'est créé dans un cratère formé par les impacts de météorites.

Reconnu comme "réserve biosphère" par l'UNESCO, ce lac est très utilisé pour la pêche par les locaux et les balades en pirogue. Il est cependant interdit d’y naviguer avec une embarcation en fer ou disposant d’un moteur, afin de le préserver.

Lire aussi: Tourisme : A la rencontre de cinq merveilles du Burkina Faso

5. Le Château d’Elmina, le plus ancien construit en Afrique subsaharienne

Situé à 10 km à l'ouest de Cape Coast, dans le centre de la ville d’Elmina, sur la côte sud du Ghana, il a été construit en 1482. Connu comme la plus vieille maison construite par les Européens dans l’Afrique noire, le château a été reconnu comme patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est le château ghanéen le mieux préservé et l’un des plus visités. Il était premièrement construit par les Portugais á cause de son emplacement stratégique pour le commerce. Les Hollandais le prirent aux Portugais en 1637. Elmina a été un fort (prison) pour esclaves, on les parquait dans le fort le temps de les mettre dans les navires en partance pour les Amériques. Il y a des frais d'admission ainsi que des frais minimes pour prendre des photos. Il y a un restaurant sur place, une librairie, une boutique de cadeaux, et un petit musée à l'intérieur de l'église.

6. Boti Falls, ces chutes d'eau jumelles

Les Boti Falls sont deux chutes d'eau hautes de 30 mètres qui tombent gracieusement dans un étang entouré d'une immense falaise stratifiée donnant l'impression d'être dans l'ouverture d'une immense caverne. Le lieu est vraiment magnifique et vaut le déplacement. Il est situé 17km Nord-est de Koforidua, la capitale de la région de l’Est du Ghana, au sein de la réserve forestière du village de Boti d’où elles tirent leur nom. Il est un peu plus de 30 minutes en voiture de Koforidua et plus de 90 minutes de Accra en fonction des moyens de transport.

Non loin de là, vous aurez la possibilité de découvrir aussi l’Umbrella Rock (la pierre parapluie), un rocher mystérieux qui ressemble à un parapluie. Comme son nom l'indique, le surplomb sur le dessus est assez grand pour couvrir 12 à 15 personnes à la fois. Même si le pivot sur lequel repose la roche supérieure peut sembler petit, il est très solide. Il est visible sur une grande partie de la randonnée jusqu'aux chutes.

Lire aussi: GHANA: L'ADINKRA, une formidable matrice de symboles Akan chargés de philosophie.

Articles connexes