Littérature : L'écrivain Charles Nokan à jamais dans l'éternité !

  • Par Balla Tomakoté
  • 07 Nov. 2022
  • 201 vues

Universitaire, essayiste, poète, romancier et dramaturge, Charles Zegoua Gbessi Nokan est décédé le mardi 1er Novembre 2022.


L'univers des lettres ivoiriennes vient d'enregistrer hélas la disparition de l'une de ses plus grandes fiertés : le baobab Charles Zegoua Gbessi Nokan s'est couché, à l'âge de 85 ans.

Auteur prolixe de la trempe de Bernard Dadie, le natif de Yamoussoukro, capitale politique de la Côte d'Ivoire n'a jamais cessé de produire des œuvres de qualité, même après avoir pris sa retraite. Docteur d'état en philosophie, en lettres et en sciences humaines il aura formé de nombreuses générations d'étudiants en France et en Côte d'Ivoire.

N'ayant jamais flirté avec la politique, l'homme est resté l'écrivain engagé et fidèle à ses idéaux de gauche. "On ne peut être écrivain sans être engagé auprès de son peuple", déclarait-il. 

Membre éminent de l'ASCAD (Académie des sciences, des arts, des cultures d'Afrique et des diasporas africaines), Charles Nokan est auréolé du Grand prix national de littérature en 2014.

L'héritage bibliographique de Nokan est impressionnant :

-Violent était le vent

-Le soleil noir point

-Les malheurs de Tchako

-Abraha Pokou ou une grande africaine

-Les affres de l'existence

-Cri, poèmes

-Yassoi refusa l'orange mûre de Nanga

-La mort à venir de l'être humain guide sa vie.

Excusez du peu ! Merci, cher Maître ! 

 

Articles connexes