Mali : Incarcérée en France, la chanteuse Rokia Traoré fait une grève de la faim.

  • Par Akina De kouassi
  • 16 Mars 2020
  • 857 vues

Chanteuse et guitariste de renom, Rokia Traoré, Franco-Malienne est écrouée depuis le 10 mars 2020 sous le numéro 456567 à la prison de Fleury-Mérogis en banlieue parisienne.


Pour alerter sur son sort, Rokia Traoré a débuté une grève de la faim. Son avocat, Me Kennet Feliho qui lui a rendu visite le dimanche 15 mars dernier a émis des inquiétudes quant à l’état dans lequel se trouvait sa cliente.

 Militante des droits des réfugiés, on se souvient qu’en 2016, Rokia Traoré a été nommée ambassadrice de bonne volonté par le Haut-commissariat des Nations unis pour les réfugiés (HCR).

Arrêtée à sa descente d’avion à Paris où elle transitait pour  Bruxelles afin de plaider sa cause, Rokia Traoré faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international, émis par la justice belge, lié à un litige sur la garde de sa fille, née d’un père belge d’avec qui elle s’est séparée.

Selon le confrère RFI, le tribunal de première instance de Bruxelles avait décidé de confier la garde exclusive de l’enfant au père. Cette décision, selon le Conseil de la chanteuse, a été contestée dès le départ par la dernière, qui avait interjeté appel du jugement de la première instance.

En effet, l’ex-compagnon de Rokia Traoré est visé par une plainte pour attouchement sexuel sur l’enfant en France et au Mali. Pour l’avocat du père, Me Yves Berton, c’est une « cabale médiatique » pour détruire la réputation de son client.

Une audience est donc prévue à Paris le 18 mars pour examiner la demande de la remise de la chanteuse à la Belgique. En attendant, une pétition en ligne à l’initiative du collectif des Mères veilleuses (Mères monoparentales de Belgique) pour exiger la libération de Traoré Rokia avait recueilli près de 11.000 signatures.

 

Source : lemonde.fr

Articles connexes