MASA 13/musique : Famas, le rappeur qui a conquis le cœur du public du palais de la culture d’Abidjan

  • Par Ange-Alvine Yao
  • 21 Avr. 2024
  • 673 vues

La 13ème édition du Marché des Arts du Spectacle Africain d'Abidjan a refermé ses portes ce samedi 20 avril 2024. Une apothéose qui a mis en lumière un artiste hors du commun.


Outfit, le torse-nu et pantalon Jeans, bas d’éléphant : cela suffit pour garder en mémoire celui qu’on surnomme le Shogun d’Odienné après une prestation aussi explosive que celle qu’il a livrée. Dès sa montée sur scène, il a entraîné le public avec son morceau "I Yêrê Kalon" où il rappe en Malinké, langue où les jeunes mélomanes du MASA 2024 se retrouvaient clairement.

 De plus, "Casser", un autre titre de son répertoire, est parvenu à asseoir l’artiste dans le cœur de ses fans. Comme on le dit à Abidjan, il a « tué ». Une prestation XXL qui n’a pas manqué de susciter plusieurs fois le slogan « bissé, bissé » des milliers de spectateurs qui réclamaient davantage Famas.

Heureux de cette performance et du retour si favorable du public, l’artiste s’est dit plus que ravi de se sentir aux côtés des siens car lui-même est un enfant de Treichville, commune qui abrite l’épicentre du MASA, citant le quartier de la bourse du travail où il a grandi. Dans ce sens, on pourrait saluer un retour au bercail réussi à travers sa musique qui en plus d’enjailler, encourage la jeunesse au travail et au respect des parents, le tout dans un mélange de français et Dioula.

Si pour certains, c’était la première fois de voir jouer Famas, c’est parce qu’il fait partie des talents plus que prometteur du rap local qui cependant est encore dans l’underground ivoirien.

  Et pour finir le show en beauté, Famas lâcha une bombe, une collaboration avec Shadow Chris l’un des meilleurs arrangeurs et beatmakers de la Côte d’Ivoire. Intitulée « Aholé » ce morceau sera sur le prochain album de shadow Chris.

Le MASA aura certes permis de mieux révéler Famas au grand public, mais le shogun d’Odienné était déjà bien connu d’un public plus spécifique, comme celui du centre Something l’un des rares espaces africain dédié exclusivement à l’art-vidéo basé à Abidjan (Cocody/Blockhauss) où l’artiste se produit assez souvent depuis environ un an.

En somme, hormis cette bête de scène qu’il incarne, Famas âgé de 30 ans et originaire de Odienné, ville du nord de la Côte d’Ivoire est souvent visible sur les panneaux publicitaires pour ces qualités de modèle photo. Personnage assez remarquable pour son style vestimentaire, clairement un medley d’Asie et d’Afrique. Famas ou encore le Shogun d’Odienné est une jeune artiste-rappeur à suivre de près. Il est décidément l’un des artistes favoris des spectateurs, pour avoir si bien performé pendant la clôture festive de cet événement d’envergure panafricaine.

Ce concert gratuit d’apothéose qui a vu défiler de nombreux artistes internationaux comme MSSZ Band (Mauritanie/Burkina-Faso) sur l’esplanade du palais de la culture Bernard Binlin Dadié est le fruit d’un partenariat entre le MASA et l’Espace Coco.

Belle fin du MASA 2024 à tous, vive les arts du spectacle et bon vent à la carrière de Famas qui aura fait forte sensation à cette édition et que nous espérons voir sur d’autres grandes scènes en Afrique et en dehors.

 

 

 

Découvrez en images ...

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Articles connexes