Sénégal : Gorée, mémoire d’une histoire

  • Par Akina De kouassi
  • 10 Juin 2020
  • 1018 vues

Située sur l’océan Atlantique nord, dans la baie de Dakar, l’île de Gorée est l’un des symboles de l’histoire de l’Afrique esclavagée.


Grand centre de trafic et de commerce d’esclaves africains vers la fin du XIVè siècle, l’île de Gorée (ou simplement Gorée) a été découverte en 1444 par des marins portugais commandés par un certain Denis Dias. Nouvellement découverte, l’île a été baptisée « Palma » avant d’être rebaptisée « Goede reede » en 1588 par les marins hollandais. Ce dernier nom qui signifie (Bonne rade) est l’étymon du nom Gorée que porte l’île.

En 1677, l’île de Gorée dont s’est emparé le vice-amiral d’Estrées deviendra une propriété du roi de France. Mais, en 1785 elle fut occupée par les Anglais avant que le français ne la récupère en 1817.

L’île de Gorée, sanctuaire de la traite négrière.

L’histoire de l’île de Gorée rime tristement avec celle de l’esclavage des noirs, tout comme celle de Saint-Louis, Ouidah, etc. Arrachés à leur terre et aux leurs, ils étaient nombreux, ces fils et filles du continent capturés dans toutes les contrées, les mains liées ; certains d’entre eux transitaient par l’île de Gorée, pour être définitivement conduits vers des terres inconnues. Il a fallu l’abolition de la traite et de l’esclavage pour que Gorée ait un souffle nouveau qui reflète la vie.

D’une superficie de 28 hectares, l’île de Gorée a été annexée à Dakar en 1927. A la faveur d’une réforme de l’organisation territoriale du pays, Dakar sera divisée en 19 communes d’arrondissement en 1996. Ainsi, Gorée devient une Commune Arrondissement avec des pouvoirs plus élargies. A ce titre, elle reprend possession des bâtiments de l’ancien hôtel de ville, au centre même de l’île.

Lire aussi :Sénégal : Dakar, d’un village de pêcheurs à une agglomération

Lire aussi: AFRIQUE: BIENVENUE AU SENEGAL !

10 raisons de visiter l’île de Gorée selon BBC Afrique

 Officiellement reconnue en 1978 par l’Organisation des Nations Unies (Onu) comme le lieu de symbole de mémoire de la traite négrière en Afrique, Gorée est l’un des premiers lieux à être inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

1-Une traversée en chaloupe

Les chaloupes sont les seuls moyens pour accéder à l’île de Gorée. Car, aucune voiture n’y circule. La traversée du port de Dakar à l’île de Gorée en chaloupe est de 15 minutes au maximum.

2-Baignade en eaux turquoises

Une magnifique plage ceint la ville de Gorée. Cette plage qui refuse du monde en week-end est un haut lieu touristique qui accueille des visiteurs de tout acabit.

3-Une architecture d’époque conservée

Atteint en 1444 par le navigateur portugais Dinis Dias, Gorée a subi plusieurs influences qui ont façonné son architecture. Portugais, Anglais, Français et Hollandais y ont laissé une empreinte bien visible. La maison des esclaves est sans doute l'un des sites qui a reçu la visite de bon nombre d’illustres personnalités venues découvrir ce haut lieu de notre histoire.

Les rues ont aussi gardé leurs premières dénominations.

4 - L'incontournable "Maison des esclaves"

Lieu de pèlerinage et de souvenir dédié à la traite négrière, la maison a été visitée par le Pape Jean-Paul II, le président américain Barack Obama ou encore le héros de la lutte contre l'apartheid, Nelson Mandela. Avant d'atteindre la maison des esclaves, la statue de la libération de l'esclavage montre un homme brisant ses fers. Cette représentation pleine de symbole offerte par les guadeloupéens à l'Afrique est l'une des attractions les plus prisées de l'île de Gorée.

L'une des sombres cellules où étaient entassés les esclaves

5 - La Maison d'éducation Mariama Ba

Ce lycée qui a formé des générations de femmes africaines et sénégalaises respecte depuis des décennies sa réputation de Lycée d'excellence. L'école porte le nom de l'illustre écrivaine auteure du roman à succès "Une si longue lettre", Mariama Ba. La Maison d'éducation comme plusieurs autres espaces publics est logée dans une bâtisse d'époque faite de pierre et de mortier à l'ancienne.

6 - L'imposant canon de la côte ouest

Les visiteurs d'un jour qui découvrent le canon ont tous (ou presque) une phrase d'émerveillement face à ce "monstre" métallique d'une autre époque.

Un guide sur l'île nous indique qu'il avait une portée de "14 km et aurait permis à la France de Vichy de couler un bateau anglais le 23 septembre 1940".

Pour atteindre le canon, un passage par la ruelle des artistes s'impose. Les peintres et autres créateurs d'art y exposent leurs œuvres.

7 - Le Mémorial du Castel

Le mémorial du Castel avec sa vue panoramique est le site le plus isolé de Gorée. Il a été inauguré par l'ex-président du Sénégal, Abdou Diouf, le 31 décembre 1999.

8 - L'Eglise Saint-Charles Borrome

Impossible de masquer l'église située au centre de l'île sur la rue du Chevalier de Boufflers. 

Vous avez apprécié ? partagez ...


Articles connexes