TIEBELE, VILLAGE PEINT PAR LES FEMMES !

  • Par Aboubacar Ben Doumbia
  • 20 Oct. 2023
  • 651 vues

Dans ce village africain, les femmes sont des artistes exceptionnelles ! Quelques photos étonnantes.


        Situé au Burkina Faso, près de la frontière du Ghana, ce village est l’un des lieux préférés des touristes. Notamment pour l’originalité de ses habitations.

      Tiébélé est un très beau petit village du Burkina Faso, près de la frontière du Ghana. Chaque année, les maisons sont peintes à la main par les femmes. Ce sont de véritables œuvres d’art.

        Située au pied d’une colline dans un paysage de plaine, la Cour Royale de Tiébélé constitue un témoignage exceptionnel des traditions Kasséna, notamment à travers l’architecture et la décoration de ses habitations. Elle forme un espace circulaire irrégulier d’environ 1,2 ha.

        Chaque année, vers le mois de mai, juste avant la saison des pluies, les femmes procèdent collectivement à la décoration murale de leur case. Celle dont la maison va être décorée fait appel à d’autres femmes pour l’aider.

       En une seule journée, elles préparent les surfaces murales, fabriquent les différents enduits et peintures, acheminent les matériaux, effectuent les lissages et traitements de surface soit à la main, soit avec d’autres outils spécifiques selon la finition recherchée (galets, balais, plumes).

       Ces travaux, utiles et décoratifs, sont aussi des temps de rencontre entre générations et finalement, de transmission de la culture Kasséna.

        Les femmes décorent les maisons avec des motifs symboliques pour protéger les maisons. Le lézard, par exemple, est un signe de vie. Une nouvelle maison doit recevoir la visite d’un lézard avant que le propriétaire puisse s’y installer.

         Le serpent est le totem des Kasséna. Beaucoup de personnes portent son nom : Adi pour les hommes et Kadi pour les femmes.

         Le crocodile est un animal totem pour certaines familles, il est aussi considéré comme sacré. La légende dit qu’il sauva un des ancêtres Kasséna de la soif.

      Le projet de mise en valeur touristique de Tiébélé a permis d’améliorer l’entretien des abords et des espaces publics, de restaurer les maisons mères et de conserver les savoir-faire détenus notamment par les femmes. Peu à peu, les conditions se réunissent pour que ce bien exceptionnel puisse être proposé pour une inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Par DJACK SPARROW

Découvrez en images ...

Image
Image
Image
Image

Articles connexes