Abidjan-Retro : L’HISTOIRE DU PONT FÉLIX HOUPHOUËT.

  • Par Akina De Kouassi
  • 01 Dec. 2020
  • 1931 vues

Abidjan, la capitale économique ivoirienne, a toute une histoire qui reste indélébile dans la mémoire des plus nostalgiques. Dans ce présent document, Djasso.com vous présente l’ancien pont flottant reliant l’actuel Treichville au Plateau.


Pendant la période coloniale, le Plateau, actuel centre des affaires de la capitale économique de Côte d’Ivoire, était la cité des colons français. Par opposé, le quartier des indigènes était Anoumabo qui signifie littéralement « forêt aux roussettes » ; ce village Tchaman deviendra Comikro, ensuite Treichville par décret le 27 décembre  1934, en mémoire du gouverneur Marcel Treich Laplène, Fondateur de la colonie de Côte d’Ivoire.

Ainsi, les populations d’Anoumabo qu’on convoyait au quotidien, servaient de main-d’œuvre pour la construction du Plateau. Et pourtant, ces deux localités sont naturellement bornées par la lagune Ebrié. Pour permettre le déplacement d’Anoumabo au Plateau, l’on a construit un bac.

PONT FLOTTANT D'ANOUMABO-PLATEAU.

Le 18 décembre 1930, un drame survint sur le Bac d’Anoumabo-Plateau. Le naufrage du bac fit 50 morts. C’est alors qu’en 1931, les autorités françaises feront construire un pont flottant, afin de permettre le passage des véhicules, des hommes et également des trains jusqu’à l'autre côté de la ville.

Ce pont flottant de 290 m de long, incluait une chaussée routière, une voie ferrée. Il était recouvert de bois avec une piste cyclable de 2 m de large environ de chaque côté, qui était séparée des voies pour véhicules par un muret d’environ 30 cm.

Le pont flottant était très glissant en période de pluie. Maintes voitures se sont retrouvées dans la lagune. Des secousses étaient ressenties au passage du train, et le pont s'enfonçait  presque au ras des eaux. Au fil du temps, les chaînes se brisaient. La circultion était pratiquement impossible, personne ne pouvait se rendre au Plateau pendant un à deux jours.

PONT FÉLIX HOUPHOUËT.

Après que le pont flottant ait montré ses insuffisances, les autorités coloniales lancent les travaux de construction d'un nouveau pont. C’est l’actuel Pont Félix Houphouët-Boigny encore en service, mais dans un état comateux. Il a été inauguré et mis en service en Mars 1958.

Image : Pont flottant 1931-1951.

Source : #Ndpculture.

 

Découvrez en images ...

Image
Image
Image

Articles connexes