Culture : le Kouroubi , une danse traditionnelle de réjouissance chez les malinkés

  • Par Oura Morelle
  • 27 Avr. 2022
  • 530 vues

Apparu dans le royaume de Bouba pendant le règne de sa majesté Wonan , 3ème roi de la dynastie koulango de Bouna , le kouroubi est une danse traditionnelle qui rassemble plusieurs jeunes filles vierges de la communauté.


Cette danse s’effectue lors de la nuit du destin 3 jours avant la fête de ramadan.

Elle permet aux jeunes filles qui vont se marier après cette fête de faire leurs dernières sorties en tant que célibataire. La tradition veut qu'une jeune fille qui gravit l’échafaudage sans être vierge, fasse ecrouler tout le dispositif mettant ainsi en danger ses amies. Les accidents sont tout de même rares .

Tenant en main des queues de chevaux, pratiquer cette dans requière un grand sens de l' équilibre. Car, elle consiste à se trémousser sur un échafaudage de 3 m de hauteur en exécutant des pas de danse au rythme des tam tam dans une ambiance gaie et joyeuse. 

Au fil des années cette tradition commence à s’implanter dans les communes d’Abidjan tel que Marcory où koumassi .

Aujourd’hui la région zanzan, dans le nord-est du pays est la seule grande zone où le kouroubi est resté vivant et constitue un élément important du patrimoine culturel.

 

Articles connexes