La CAN, une opportunité touristique indéniable.

  • Par Balla Tomakoté
  • 11 Janv. 2024
  • 255 vues

Le pays de Drogba reçoit dès la mi-janvier 2024 un événement à relent de fête : LA CAN 2023, une véritable aubaine pour le secteur touristique.


      Est-il besoin de s'interroger sur les retombées ou profits à tirer de l'organisation de la plus prestigieuse des compétitions continentales en matière de football ? Non, assurément, puisque déjà à trois semaines du lancement, autorités et populations locales ont à 90% les yeux rivés sur l'événement. 

     Que l'on soit à Abidjan, Yamoussoukro, Bouaké, Korhogo ou San Pedro, chaque secteur d'activité se réjouit d'avance de l'opportunité qui se présente. Restaurateurs, hôteliers, commerçants, transporteurs, artisans, professionnels de la communication et public sportif s'attendent à tirer le meilleur profit de la fête. 

       Bien sûr, le maître mot qui s'impose à tous est HOSPITALITÉ, avec le slogan Akwaba Africa. Et tous ont à cœur d'innover dans leurs prestations de services afin que les hôtes soient marqués par l'accueil, la convivialité et la sportivité. La Côte d'Ivoire a toujours été terre d'accueil et d'hospitalité, elle entend certainement démontrer qu'ici chaque citoyen d'Afrique est chez lui, à cette grande messe.

         Le visiteur ne sera pour ainsi dire ni dépaysé, ni déçu. Car autour de la fête, se présente à lui une panoplie de profits : plages sablonneuses, forêts et parcs, routes et ponts, architectures et offres immobilières, plans lagunaires et lacustres, etc. Sans oublier la chaleur humaine et l'ingéniosité dont tout peuple peut faire preuve.

       On ne saurait parler des potentialités touristiques de la Côte d’Ivoire sans évoquer Assinie, Jacqueville, Grand Bereby, San Pedro ou Man et ses curiosités. De même, on ne saurait séjourner dans ce pays sans emporter un souvenir du pagne tissé de Bomizambo ou Waragnéné, sinon des objets décoratifs qui parlent les rues de Grand Bassam. 

         Les fameux Villages CAN, les maquis et bien d'autres temples de plaisance assouviront vos besoins et fantasmes en supplément.

       L'antre du stade "Felicia", ainsi que ceux d'Ebimpé, Yamoussoukro, Korhogo, Bouaké et San Pedro qui tous ont été rebaptisés vous attendent avec une légitime impatience, lieux qui se donnent pour vocation de vous faire vivre d'intenses moments de rêve. Akwaba à toute l'Afrique sportive à Abidjan !

Découvrez en images ...

Image
Image
Image
Image
Image

Articles connexes