PATHE’O : 50 ANS DE FEERIE

  • Par Akina De Kouassi
  • 30 Mai 2021
  • 297 vues

Dans les locaux de la Fondation, « La maison Pathé’O », le styliste créateur de mode, Pathé’O a soufflé sa 50ème bougie devant un considérable nombre d’autorités, pour marquer ses 50 ans de carrière.


Les festivités des 50 années de carrière de Pathé’O ont débuté ce samedi 29 mai 2021, et ce jusqu’à la fin de cette année. La cérémonie tenue à cet effet, a vu la présence d’éminentes personnalités du monde politique et administratif, parmi lesquels la ministre ivoirienne de la culture et de l’industrie des arts et du spectacle, la ministre ivoirienne de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, le ministre ivoirien chargé de la réconciliation nationale, le ministre burkinabè de l’environnement et plusieurs diplomates accrédités en Côte d’Ivoire.

Quoi donc de plus normal, l’homme qu’on célèbre est une référence mondiale qui fait la fierté de tout le continent africain. Imbu d’humilité et de sagesse, ajouté à son professionnalisme dans le métier qu’il aime tant, c’est-à-dire la couture, Pathé’O a le mérite d’être présenté comme l’habilleur des chefs d’état africains, quand ceux-ci décident de se vêtir dans des tenues qui mettent en valeur l’originalité et la créativité africaine.

Pour marquer cet évènement, une forte délégation venue du Burkina Faso, mandaté par le Mogho Naaba et conduite par le ministre burkinabé de l’environnement, Monsieur Siméon Sawadogo, a offert symboliquement à leur fils et frère Pathé’O, un sac de chasseur porté en bandoulière, un carquois chargé de flèches et un arc. Ce présent d’une valeur incalculable en pays mossi, signifie, selon les explications des chefs qui ont conduit la délégation, que le travail ne fait que commencer pour Pathé’O. « Les chefs de ton village nous chargent de te remettre cet arsenal de combat, pour te dire que le combat continue, ce n’est pas le moment de baisser les bras », a tenu à indiquer le ministre Siméon Sawadogo.

Après cette phase emblématique, la soirée s’est poursuivie avec le défilé des mannequins dans une avalanche de tenues signées Pathé’O. Puis, a eu lieu la coupure du ruban pour marquer l’ouverture de la maison Pathé’O.

La Fondation est présidée par Pathé’O lui-meme, avec une équipe administrative dont le secrétariat général a été confié à Daniel Lin. Cette fondation aura pour mission d’accompagner et de valoriser le travail des jeunes stylistes africains, valoriser les tissus locaux, et d’alphabétiser les jeunes créateurs qui n’ont pas eu la chance d’aller à l’école.

Rappelons que les festivités se poursuivront jusqu’à la fin de l’année et donneront lieu à des rencontres à l’extérieur, notamment au Burkina Faso, au Gabon, au Mali, au Ghana, au Congo, etc.

Découvrez en images ...

Image
Image
Image
Image
Image
Image

Articles connexes